Communiqués de presse

FUNéRAIRE



Abandon du service public, les stéphanois paient l’addition.

A l'approche des fêtes de Toussaint et des cérémonies qui y sont associées, nous voulons encore une fois pointer le bilan catastrophique de M. Perdriau en matière funéraire.

La mise en place d'un service public funéraire que le Maire a empêchée prive les Stéphanois d'un choix et d'un accès à un service aux coûts raisonnables. Ils sont ainsi livrés au monopole du secteur privé qui se voit gratifié d'une véritable rente de situation, plus juteuse que jamais avec l’agrandissement de la zone d'influence du futur crématorium.

Dans ce domaine, les tergiversations du Maire ont conduit à un retard de près de trois ans sur la construction du nouveau crématorium. Un nouvel équipement serait aujourd'hui opérationnel si la seule volonté de défaire ce qui avait été initié par ses prédécesseurs n'avait pas présidé aux décisions de M. Perdriau.

Ce sont encore une fois les Stéphanois qui font les frais de la politique menée par M. Perdriau, toujours plus soucieux de répondre aux exigences des milieux financiers que de défendre l'intérêt général.