Communiqués de presse

SERVICE DU FOSSOYAGE



Mise au point suite aux derniers Conseils Municipal et Communautaire

Dans le cadre des derniers conseils municipal et communautaire, MM. Artigues et Perdriau ont tenu des propos gravement mensongers sur notre gestion, avant 2014, du service du fossoyage municipal. Ils ont notamment affirmé que nous serions responsables de la hausse du coût du fossoyage pour les familles (de 300 à 600 euros selon eux).

Après avoir pris l’attache de Michel Coynel, Premier adjoint chargé - entre autres - de ces questions durant notre mandat, je souhaite démentir fermement ces allégations en rappelant un certain nombre de réalités.

1/ La facturation aux entreprises de pompes funèbres du service de fossoyage effectué par les employés municipaux de la ville était située entre 150 et 200 € selon les ouvrages au moment où nous avons souhaité améliorer le système hérité du mandat précédent. Cette somme était inférieure au coût supporté pour ce travail par la ville. Elle était également significativement inférieure à ce que les entreprises facturaient aux usagers, souvent 250 voire 300 euros, justifiés par des « démarches administratives »…

En résumé : sous la responsabilité de M. Artigues, les Stéphanois finançaient par leurs impôts le service du fossoyage car le coût réel n’était pas reporté sur les entreprises, celles-ci dégageant en outre des marges sur les démarches (entre 50 et 100 euros). Contribuables et usagers étaient donc ponctionnés.…

 

2/ Nous avons souhaité mettre fin à ce système en facturant aux entreprises le coût réel du service public du fossoyage, en augmentant la tarification publique. Les entreprises ont alors refusé en considérant que le tarif devenait trop élevé, et ont préféré effectuer elles-mêmes le fossoyage. Nous avons alors réaffecté les employés municipaux concernés à l’entretien et aux reprises des concessions funéraires, service qui subissait une dégradation avancée sous l’autorité de M. Artigues (5000 concessions non entretenues). Ce que la droite appelle aujourd’hui, pour « noyer le poisson », une « privatisation » du fossoyage était donc en réalité une bonne gestion des fonds publics et des ressources humaines de la ville.

 

3/ MM. Perdriau et Artigues ont affirmé publiquement que le coût facturé aujourd’hui aux familles par les entreprises privées est de 600 euros. Si ces chiffres sont exacts, ils illustrent mieux que tous les autres les marges excessives des entreprises privées de pompes funèbres que nous ne cessons de dénoncer.

La décision politique de casser notre projet de service public funéraire - avec le paiement des lourdes indemnités au détriment du contribuable – permettra à ce système de perdurer, voire de s’aggraver, au détriment de familles dans la peine. Une faute morale s’ajoute donc au scandale financier.

Au-delà de cette mise au point, nous demandons à nouveau, afin de vraiment défendre les intérêts des Stéphanois :

  • La publication sur le site internet de la ville des « devis –types » que les entreprises privées doivent désormais fournir en mairie, conformément à la loi « Sueur ».

  • Le retour au projet de service public que nous avions lancé, qui existe dans la plupart des villes de toutes tendances politiques, car c’est la meilleure façon d’instaurer une saine concurrence dans ce secteur.