Communiqués de presse

STATIONNEMENT : PRèS DE 2000 PLACES DEVIENNENT PAYANTES.

Alors qu'il sur-communique sur la stabilité des taux d'imposition, Gaël Perdriau se garde bien de faire savoir qu'il compense par l'augmentation des tarifs municipaux.

C'est ainsi qu'après avoir doublé les tarifs du stationnement souterrain, il surtaxe à nouveau les stéphanois en rendant payantes près de 2000 places de stationnement de surface qui étaient auparavant gratuites.

A l'aune de ce genre de décision, prise comme bien d'autres sans la moindre concertation, on comprend mieux la mise sous tutelle municipale des Conseils de Quartiers qui, dans leur format précédent, ne l'auraient jamais acceptée.

Les habitants de Tréfilerie, du Crêt de Roch, les étudiants ou encore les usagers de la piscine de Grouchy apprécieront !

Reste que les arguments bien peu convaincants utilisés pour justifier cette décision ne parviendront pas à masquer une réalité criante : une nouvelle ponction de 1 million d'euro sur le pouvoir d'achat des usagers.